duras trilogy: summary

Nacht für Nacht, Mehrere Tage Lang
première : le 8 octobre 1996, dietheater Wien

Duras trilogie : 1° partie, création dansante basée sur M. DURAS La maladie de la mort

il s’agit donc d’un homme et d’une femme
de cette différence fondamentale entre eux,
de ce mystère
fascinant et incompréhensible qui les sépare,
de ces mystère fascinant cette fascination mystérieuse
des pensées, qui scellent ce secret,
de la passion,
du désir

Saskia Hölbling



Im Vergessen Selbst Bewahrt
première : le 6 octobre 1997, dietheater Wien

Duras trilogie : 2° partie, création dansante basée sur M. DURAS, Hiroshima, mon amour

deux épaules enlacées,
plongées dans la cendre
sous la chaleur des dix-mille soleils
personne ne va comprendre
leur désir, ni le pourquoi de celui-ci ;
l’obsession
de na jamais pouvoir oublier....
devant la pierre brûlée,
le fer vulnérable et les barricades,
le temps va passer
rien que le temps
et peu à peu le souvenir va s’échapper
de la mémoire


Saskia Hölbling




Glücklich, das ist seltsam
première : le 18 mars 1998, dietheater Wien

Duras trilogie : 3° partie, création dansante basée sur M. DURAS, Détruire, dit-elle

laisser faire
se laisser faire
se laisser faire sa vie
ne pas savoir ce qui se passe, ni ce qui va se passer
ni qui on est
Être
ne pas s’arrêter de mourir
vivre l’amour comme le désespoir
l’amour désespéré
C’est tout.

Saskia Hölbling