squatting projects

Les Squatting Projects marquent le début d’une série de performances dansées dans l’espace public (en intérieur et en extérieur) : elles pourront avoir lieu dans des théâtres, des aéroports ou des gares, mais aussi par extension sur des places de la capitale ou en différents lieux de plein air.


L’objectif en est, par l’intervention in situ d’une unité de performance, d’enrichir l’environnement urbain d’images subversives ou de visions potentielles du corps. C’est “body in a metal structure“ qui lancera la série des Squatting Projects.

« body in a metall structure » marque le début d’une série de performances impromptues. Au centre de cette sculpture, destinée à rester indéfiniment déplacée, un corps se met à déconstruire ses relations avec l´espace urbain, tout en accomplissant en douce des actes de désobéissance civile.

« bodies (with)in fences » constitue la deuxième étape et « bodies in tubes » constitue le troisième et final volet des des "Squatting-Projects".

L’idée du Squatting Project : une guérilla scénique nomade

L’unité de performance, par sa mobilité, entend extrapoler à l’espace public l’idée de la scène dans sa dimension contemporaine, c’est-à-dire l’implanter dans la réalité urbaine.

Une performance impromptue qui investit de façon parasitaire des lieux dans lesquels elle n’est pas à sa place, où elle s’empare d’une structure existante et squatte l’infrastructure.

Construite, habitée et générée par des performeur/euses dont les actions mettent inlassablement en relation corps et environnement, les mettent en mouvement et, ce faisant, accomplissent en douce divers actes de désobéissance civile.

Autrement dit :

Un hybride qui fait le lien entre environnement, société et culture.

Un artefact performatif intervenant de manière éphémère, conçu pour perturber les systèmes de pensée immobiles et les prétendues harmonies, ou pour remettre en question les structures en apparence cohérentes.

Une nouvelle forme d’occupation artistique dans des agglomérations parfaitement planifiées.

Un lieu de culte, de culture et d’habitat itinérant.