saskia hölbling

direction artistique, choreographie

Saskia Hölbling étudie intensément depuis 2002 les modes de représentation des corps qui se soustraient à une interprétation linéaire, et ce tant en groupe qu’en solo. C’est ce qui a conduit un critique à dire : « Cette anti-poupée Barbie exige une invention du regard à neuf.  »

« Je pars de la possibilité utopique que nos corps se transforment pour devenir tels que nous les pensons ; de concepts corporels qui imaginent le corps comme une sorte d’amas de pensées capable de prendre n’importe quelle apparence, ou mieux n’importe quelle substance. Où un coude fait des choix au même titre qu’un mollet ou que la tête. Sans se fixer, sans s’acharner sur une idée. En restant dans le flux des associations ou de l’articulation du corps.
Quel est mon objectif ? Ouvrir les univers représentatifs stéréotypés, sensibiliser aux espaces transitoires et aux champs étrangers où tous et toutes souhaitent se mouvoir. Et surtout encourager chacun à profiter de cette liberté de représentation. »

Depuis la fondation de son ensemble DANS.KIAS en 1995, Saskia Hölbling a produit plus d’une trentaine de pièces.

Elle a reçu le « Prix d’Auteur » du Conseil Général de Seine-Saint-Denis/Bagnolet pour Do your desires still burn en 2000 et s’est vu décerner le « Prix autrichien de la meilleure production chorégraphique » pour other feature en 2002.

Parallèlement à ses propres créations, Hölbling travaille régulièrement avec d’autres artistes. Elle a par exemple réalisé en 2001, avec le chorégraphe canadien Benoît Lachambre et le vidéaste français Laurent Goldring, le solo rrr... (reading, readings, reading) qui a été présenté lors de l’inauguration du Tanzquartier Wien. En 2008, elle crée le duo fiction in between conjointement avec le chorégraphe français Fabrice Ramalingom.

Hölbling a également mis en scène des œuvres de compositeurs contemporains en collaboration avec le Wiener Taschenoper. En 2009, le Max Reinhardt Seminar lui a commandé la mise en scène théâtrale de Hamletmaschine , une pièce de  Heiner Müller. Après pictographic events , sa dernière production , Hölbling a participé à la production d’Anne Collod parades & changes, replay in expansion , une réinterprétation de Parades & Changes (1965) d’Anna Halprin.

De 2011 à 2013, Hölbling a développé avec Laurent Goldring la triologie des Squatting Projects. S’ensuivent en 2015 le solo Assemblage humain, puis en 2016 la pièce de groupe Corps à corpsEn 2017, elle a présenté Corps suspendus, une nouvelle pièce de groupe.